Notre Top 5 des meilleurs joueurs des années 2010 (2010-2019)

Nous allons aujourd’hui terminer cette rubrique dédiée aux meilleurs joueurs de l’histoire du football en nous intéressant aux années 2010. Encore une fois, ce classement reste subjectif !

Sergio Ramos

  • Défenseur – Espagne
  • Clubs successifs : FC Séville (2004-2005), Real Madrid (2005-)
  • Palmarès : 1 Coupe du Monde (2010), 2 Euro (2008 et 2012), 4 Ligues des Champions (2014, 2016, 2017 et 2018), 5 championnats d’Espagne (2007, 2008, 2012, 2017 et 2020), 2 coupes d’Espagne (2011 et 2014), 4 Coupes du Monde des Clubs (2014, 2016, 2017 et 2018), 3 Supercoupes d’Europe (2014, 2016 et 2017), 4 Supercoupes d’Espagne (2008, 2012, 2017 et 2020)
  • 177 sélections avec l’Espagne (23 buts)

Souvent détesté par les supporters adverses en raison de son vice, Sergio Ramos est pourtant un défenseur que tout le monde rêverait d’avoir dans sa propre équipe. Dur sur l’homme, technique et appliqué dans la relance, l’Espagnol est une référence à ce poste depuis maintenant de nombreuses années.

Le capitaine du Real Madrid a été de toutes les campagnes victorieuses de la Roja entre 2008 et 2012. Il a également remporté quatre Ligues des Champions avec la Casa Blanca. Véritable meneur d’hommes, Sergio Ramos transfigure l’équipe autour de lui et mérite donc amplement de posséder un tel palmarès, quand bien même sa carrière n’est pas encore terminée…

Manuel Neuer

  • Gardien – Allemagne
  • Clubs successifs : Schalke 04 (2006-2011), Bayern Munich (2011-)
  • Palmarès : 1 Coupe du Monde (2014), 2 Ligues des Champions (2013 et 2020), 8 championnats d’Allemagne (2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019 et 2020), 1 Coupe du Monde des Clubs (2013), 6 coupes d’Allemagne (2011, 2013, 2014, 2016, 2019 et 2020), 2 Supercoupes d’Europe (2013 et 2020), 4 Supercoupes d’Allemagne (2012, 2016, 2018 et 2020)
  • 96 sélections avec l’Allemagne

Infranchissable comme un mur, froid comme un cyborg : Manuel Neuer est sans doute l’un des gardiens de but les plus impressionnants de l’histoire. Précieux dans la relance et n’hésitant pas à sortir de sa surface, l’Allemand a d’ailleurs révolutionné ce poste si particulier. En effet, rarement un gardien a eu un impact aussi fort sur son équipe.

Lors de la Coupe du Monde remportée par la Mannschaft en 2014, Manuel Neuer a réalisé des prestations de haute volée, notamment à partir des huitièmes de finale. Sous les couleurs de la sélection nationale ou du Bayern, ce gardien de but finit toujours par décourager les attaquants adverses tant il ne montre aucun signe de faiblesse.

Andres Iniesta

Dans un style différent de Xavi, Andres Iniesta est l’un des principaux artisans de l’hégémonie du Barça et de l’Espagne au début des années 2010. C’est d’ailleurs lui qui inscrit l’unique but de la victoire lors de la finale de la Coupe du Monde face aux Pays-Bas. Discret dans la vie de tous les jours, l’enfant lune ne peut cacher son immense talent une fois sur le terrain.

Intraitable dans la conservation du ballon, capable de crochets dévastateurs et réputé pour la qualité de ses passes, Andres Iniesta est un magicien. Le petit milieu de terrain a souvent été décrit comme un mélange entre Xavi et Lionel Messi. C’est dire la renommée du joueur formé à la Masia, mais Iniesta n’a besoin d’aucune comparaison pour mériter son statut de légende.

Cristiano Ronaldo

  • Attaquant – Portugal
  • Clubs successifs : Sporting CP (2002-2003), Manchester United (2003-2009), Real Madrid (2009-2018), Juventus Turin (2018-)
  • Palmarès : 1 Euro (2016), 5 Ligues des Champions (2008, 2014, 2016, 2017 et 2018), 3 championnats d’Angleterre (2007, 2008 et 2009), 2 championnats d’Espagne (2012 et 2017), 2 championnats d’Italie (2019 et 2020), 1 Cup (2004), 2 coupes d’Espagne (2011 et 2014), 4 Coupes du Monde des Clubs (2008, 2014, 2016 et 2017), 1 Ligue des Nations (2019), 2 coupes de la Ligue (2006 et 2009), 2 Supercoupes d’Europe (2014 et 2017), 4 Supercoupes d’Espagne (2008, 2012, 2017 et 2020), 1 Charity Shield (2007) et 1 Supercoupe d’Italie (2020)
  • 170 sélections avec le Portugal (102 buts)

Cristiano Ronaldo a établi un niveau d’exigence qui n’avait jamais été atteint dans l’histoire du football. Acharné de travail, le Portugais continue d’enfiler les buts et d’avoir la rage de vaincre à l’heure où d’autres joueurs auraient déjà pris leur retraite. D’une longévité exceptionnelle, CR7 a eu l’intelligence de modifier son jeu au fur et à mesure de sa carrière.

L’ailier virevoltant de Manchester United a peu à peu laissé place à une machine implacable, déterminée à inscrire le plus de buts et à privilégier l’efficacité plutôt que le beau geste. Sa volonté tire évidemment les joueurs qui l’entourent vers le haut et Cristiano Ronaldo possède de nombreux records individuels, sans oublier bien sûr son palmarès impressionnant.

Lionel Messi

  • Attaquant – Argentine
  • Clubs successifs : FC Barcelone (2004-)
  • Palmarès : 4 Ligues des Champions (2006, 2009, 2011 et 2015), 3 Coupes du Monde des Clubs (2009, 2011 et 2015), Jeux Olympiques (2008), 10 championnats d’Espagne (1999, 2005, 2006, 2009, 2010, 2011, 2013, 2015, 2018 et 2019), 6 coupes du Roi (2009, 2012, 2015, 2016, 2017 et 2018), 3 Supercoupes d’Europe (2009, 2011 et 2015), 7 Supercoupes d’Espagne (2006, 2009, 2010, 2011, 2013, 2017 et 2018),
  • 142 sélections avec l’Argentine (71 buts)

Comme vous vous en doutez, le choix a été cornélien entre Cristiano Ronaldo et Lionel Messi tant ces deux immenses champions semblent indissociables. Nous avons finalement choisi l’Argentin à la première place de notre classement pour une raison simple : son génie. Lionel Messi est né avec un don pour le football. Le voir jouer est un véritable plaisir et il est impossible de ne pas s’émerveiller sur la beauté de ses passes, de ses dribbles ou de ses buts. Ce que fait l’Argentin est inexplicable et appartient tout simplement à la magie du football.

Certes, il manque au joueur du Barça un trophée avec la sélection nationale. Il convient toutefois de préciser que Messi n’a pas toujours été bien entouré sous les couleurs de l’Albiceleste au cours de la dernière décennie, ce qui ne l’a pas empêché de hisser l’Argentine en finale d’une grande compétition à trois reprises.